Science in Society Archive

Le Glyphosate pourrait causer des malformations à la naissance

L'Argentine envisage son interdiction. Dr. Mae-Wan Ho

L'herbicide glyphosate cause des malformations chez les embryons des amphibiens : voilà ce que révèlent des chercheurs scientifiques en Argentine, dans leur étude qui n'a pas encore été publiée [1].

'Les déformations observées sont cohérentes et systématiques', a déclaré le chef de l'équipe de recherche Andres Carrasco, professeur et directeur du Laboratoire d'embryologie moléculaire à l'Ecole de Médecine de l'Université de Buenos Aires, et chercheur principal du Conseil national de la recherche scientifique et technique (CONICET) en Argentine.

Réduction de la dimension de la tête, altérations génétiques dans le système nerveux central, augmentation de la mort des cellules qui contribuent à la forme du crâne, ainsi que déformation du cartilage, sont les effets qui ont été observés de façon répétée dans les expériences de laboratoire.

Carrasco a déclaré que l'étude a été effectuée à partir de données précises, mais que le rapport final n'est pas encore prêt pour la publication. Nevertheless, he believed it was necessary to make the results public due to their “general interest”. Néanmoins, il estime qu'il est nécessaire de rendre les résultats publics en raison de leur 'intérêt général'.

Le responsable de la communication de Monsanto en Argentine, Cometto Fernanda Perez, a déclaré que la société disposait « de plusieurs études montrant que l'herbicide est inoffensif pour les humains, les animaux et l'environnement ». Mais l'entreprise a refusé d'émettre un avis avant que l'étude ne soit publiée. Elle a insisté sur le fait que le Roundup a été testé en 1996 par les autorités de l'Argentine et que celles-ci avaient indiqué qu'il était peu probable que cet herbicide présente un 'risque grave'.

Carrasco a expliqué que, dans la première phase de l'expérience, les embryons d'amphibiens ont été immergés dans une solution d'herbicide diluée à une concentration 1.500 plus faible que celle utilisée sur le soja en Argentine. Les embryons ont subi des déformations de la tête. Dans la deuxième étape, il a été injecté dans les cellules embryonnaires du glyphosate dilué avec de l'eau, sans les additifs qui entrent dans la composition du produit commercial. L'impact a été encore plus négatif, ce qui montre que c'est le principe actif qui intervient dans les malformations embryonnaires, plutôt que les additifs, qui ont d'autres puissants effets cytotoxiques en combinaison avec le glyphosate [2] ] ( Death by Multiple Poisoning, Glyphosate and Roundup , SiS 42).

Quelque 200 millions de litres de glyphosate sont utilisés chaque année en Argentine. Les sojas (principalement des cultivars génétiquement modifiés) couvrent près de 17 millions d'hectares, soit 50 pour cent de toutes les terres agricoles et le soja constitue le principal produit d'exportation. The herbicide is mainly applied by aerial spraying L'herbicide est appliqué par pulvérisation aérienne.

Les organisations sociales et environnementales se sont plaintes pendant au moins cinq ans, du fait que des secteurs habités près des champs de soja ont connu une forte augmentation du nombre de cas de cancers, des malformations à la naissance, de lupus, de maladies rénales et d'affections respiratoires et de la peau [3] ( Argentine GM Woes, SiS 20).

En 2006, le Groupe de réflexion rural (GRR) a lancé une campagne 'Halte aux pulvérisations' dans les provinces où les semences de soja sont les plus largement utilisées et il a publié un rapport cette année sur la base des comptes-rendus des médecins ruraux, des experts et des résidents d'une dizaine de villes dans des zones agricoles.

L'avocat du GRR, Osvaldo Forman, a dit que le rapport avait été présenté aux tribunaux fédéraux et qu'il leur avait été demandé d'enquêter sur le processus d'autorisation pour les herbicides et les pesticides. Il a également déclaré que sur la base des cas de personnes dont la santé a été prétendument affectée, le principe de précaution devrait être appliqué et que l'utilisation du ‘Roundup' devrait être interdite.

La Présidente Cristina Fernandez a ordonné la création d'un comité composé de fonctionnaires du Ministère de la Santé, des Secrétariats de l'Environnement et de l'Agriculture, ainsi que de l'Institut national de technologie agricole, pour enquêter sur les impacts sanitaires et environnementaux du glyphosate.

En Mai 2009, l' Association des Juristes en Environnement a lancé une action en justice visant à interdire l'herbicide [4], en citant les dangers potentiels pour la santé, comme cela a été suggéré dans l'étude de Carrasco.

Carrasco est également titulaire d'un poste au Ministère de la Défense, qui a récemment interdit les semis de soja OGM tolérant au glyphosate, sur des terrains qu'elle loue à des agriculteurs.

La puissante organisation du secteur agricole en Argentine voit l'interdiction du Ministère de la Défense comme la dernière action dans la ‘campagne anti-soja du gouvernement'. But the Science and Technology Minister Lino Baranao distanced the government from the study, saying it was not commissioned by the government, and had not been reviewed by scientific peers. Mais le ministre de la science et de la technologie, Lino Baranao, a pris ses distances au niveau du gouvernement, arguant du fait que l'étude n'avait pas été commandée par le gouvernement et que le rapport n'a pas encore été revu par les pairs scientifiques.

Les éléments de preuve sur les dangers du glyphosate et de ses formulations commerciales, continuent de s'accumuler et une interdiction mondiale s'amorce [5] ( Ban Glyphosate Herbicides Now , SiS 43)..

Si, à l'avenir, des gens viennent à souffrir de maladie ou décèdent à cause de l'herbicide glyphosate, les représentants de la société concernée, les organismes gouvernementaux de réglementation et d'autres scientifiques qui annoncent que ces herbicides sont sûrs et inoffensifs, face à tous les éléments de preuve, devraient être passibles de poursuites pour négligence criminelle ou homicide involontaire et culpabilité.

Article first published 14/07/09


References

  1. “Health-Argentina: scientists reveal effects of glyphosate”, Marcela Valente, IPS News, 15 April 2009, http://ipsnews.net/interna.asp?idnews=46516
  2. Ho MW and Cherry B. Death by multiple poisoning, glyphosate and Roundup. Science in Society 42 , 14, 2009.
  3. Joensen L and Ho MW. Argentina 's GM woes. Science in Society 20 , 14-15, 2003.
  4. “Argentine herbicide lawsuit alarms soy farmers”, Nicolas Misculin, Reuters, 8 May 2009, http://planetark.org/wen/52777
  5. Ho MW. Ban glyphosate herbicides now, scientists confirm potent hormone disupting effects. Science in Society 43.

Got something to say about this page? Comment

Comment on this article

Comments may be published. All comments are moderated. Name and email details are required.

Name:
Email address:
Your comments:
Anti spam question:
How many legs does a spider have?

There are 3 comments on this article so far. Add your comment above.

Pete Brenton Comment left 14th July 2009 12:12:59
The sooner Round Up is banned from stores and garden centres the better. Growers of sustainable food cultures should feel threatened by such products,as well as possible insidious GM and other contamination resulting from blinkered advise to use any old animal waste onto soils.Perhaps the last paragraph in bold should also apply to GM oils and foods from GM fed animals.

Dr. Debal Deb Comment left 14th July 2009 18:06:31
This work by Argentinian scientists may be considered to be an extension of RICK A. RELYEA's work on Monsanto's herbicide Roundup. [refs: 1) RELYEA, Ecological Applications, 15(2), 2005, pp. 618–627; 2) RELYEA, Ecological Applications, 15(4), 2005, pp. 1118–1124] There was a hostile attempt from some science politicians to suppress Relyea's findings, and many ploys to show that his statistics were poor, but Relyea roughed up all these buffoons in his sharp response [Ecological Applications, 16(5), 2006, pp. 2027–2034], and wondered why some scientists who had earlier proved the detrimental effects of glyphosate suddenly changed their view. It would be enlightening if you publish Relyea's work in I-SIS for the benefit of readers.

Alicia Comment left 12th October 2010 17:05:49
Other than being informed about this and taking the necessary steps for conscious consumption, what can people do to prevent the furthering of this misguided production? If anyone has a link to share of petitions please share.

Recommended Reading

search | sitemap | contact
© 1999 - 2019 i-sis.org.uk